AID Association initiatives dionysiennes
Pour un débat de qualité !

LBSJS 83- Cannabis : débattons, sans se mettre en pétard, de la dépénalisation / légalisation

Présentation du Dr Bruno BOURGEON

mercredi 7 novembre 2012 par JMT

RDV à la « Trattoria Napoletana » Mardi 13 Novembre 2012, de 18h à 20h30,

65 Rue Alexis de Villeneuve (entre rue Auber et rue Gounod)

Tel 0262474880 (trattoria) ou 0692029271 (JMT). Repas partagé pour ceux qui désirent continuer à échanger.

Navigation rapide

Plan d’accès

Affiche A4

PDF - 21.7 ko
Affiche LBSJS83

Présentation

Voici une plante, le cannabis, qui a autant de patronymes que d’utilisations potentielles :

- Bien que de la famille du houblon, elle ne se boit pas, ou alors en teinture concentrée sous forme médicamenteuse.

- Elle est née avec l’agriculture, il y a plus de 5000 ans.

- Elle a des propriétés fibreuses telles qu’on peut l’utiliser aussi bien que le coton dans le textile, avec l’avantage de rotation des cultures, de ne pas épuiser les sols, et de ne pas utiliser d’intrants chimiques.

- Elle offre aussi des propriétés fourragères pour le bétail.

- Comme plante grasse, elle est capable de fermenter et de développer un agro-carburant de bonne qualité. On pourrait aussi l’utiliser pour la brûler avec la bagasse et fabriquer de l’électricité.

- Ses propriétés pharmacologiques sont désormais bien répertoriées, et peuvent être d’un appoint utile dans le traitement symptomatique de certaines affections notamment cancéreuses.

Et qui est prohibée à la culture, un peu partout dans le monde, et à sa consommation, au prétexte qu’elle contient une molécule addictive, le tétra-hydro-cannabinol (THC) .

Le cannabis dans l’Atlas des Plantes

Alors, oui, direz-vous, c’est une drogue, la marijuana, le hasch, qui a de sérieux effets adverses sur le fonctionnement cérébral lorsqu’on en abuse : syndrome amotivationnel en chronique, ivresse cannabique en aigu, et qui pourrait diminuer les facultés intellectuelles si l’on n’en consommait dès l’adolescence (voir l’étude longitudinale sur 39 ans de Madeline Meier à Dunedin, région de Waïkato, Nouvelle-Zélande).

D’ailleurs il convient aussi de discuter des effets addictifs du cannabis en comparaison d’autres drogues. Elle offre nettement moins de dépendances physiques ou psychiques que le tabac ou l’alcool, par exemple, ne conduit pas à un effet « gateway » (prélude aux consommations de drogues dures), n’a pas d’effet directement létal pour l’organisme humain.

Mais n’existe-t-il pas d’autres drogues, légales celles-là, et autrement plus dangereuses, dont l’Etat profite, toute honte bue, à coups de taxes et autres fiscalisations industrielles ? L’on parle ainsi du tabac ou de l’alcool.

De plus, si l’on voulait vraiment se débarrasser du cannabis, ne serait-il pas mieux de légaliser son usage et partant d’en contrôler la production et la consommation dans des lieux de vie où les professionnels de l’addictologie rencontreraient les consommateurs ?

fleur mâle de cannabis

Ne serait-ce pas plus profitable pour un gouvernement financièrement exsangue et à cours d’idées pour trouver des subsides ?

Aucune législation coercitive n’a montré son efficacité quant au contrôle de la consommation, ne serait-ce que chez nos contemporains, au contraire, le pays où la législation est la plus permissive est l’un des moins consommateurs (les Pays-Bas), ou ne serait-ce que dans un passé pas si lointain (époque de la prohibition de l’alcool dans les années trente aux USA).

Enfin, légaliser ne permettrait-il pas de développer les aspects thérapeutiques de cette plante protée ? Ne permettrait-il pas de squizzer les filières mafieuses et les poly-intoxications malveillantes ?

feuille du cannabis sativa sativa

La discussion est lancée. A travers ce diaporama fleuve, qui explore tous les aspects du cannabis, de son histoire de plus de 5000 années, à sa culture, ses aspects sociétaux actuels, et ses débats politisés, cette présentation se veut neutre avec suffisamment de matière scientifique pour se faire sa propre idée !

Lorsque les Pays Bas durcissent leur législation au profit des dealers qui se frottent les mains, lorsque la législation française n’est pas prête à changer, au vu des réactions des parlementaires réunionnais (silence dans les rangs, sauf Thierry Robert, qui est contre la dépénalisation, et Erika Bareigts, qui serait pour la contraventionnalisation, mais pas en l’état actuel de la situation sanitaire et sociale réunionnaise), il nous est apparu opportun, avant même la polémique relancée par Cécile Duflot puis Vincent Peillon en France métropolitaine, de traiter cette question d’un point de vue scientifique.

L’éthique nous commanderait plutôt de mettre en place une mesure de santé publique dès lors que son application est bénéfique, alors que le jugement moral n’y a pas sa place (rappelons le retard à la lutte contre le Sida devant l’opposition parlementaire aux programmes d’échanges de seringues et la substitution des opiacés par la Méthadone).

Mesdames et messieurs les parlementaires, merci de venir vous instruire, et à bon entendeur, salut !

Diaporama

sera mis en ligne après la séance

Documents

* Médiapart du 7/11/2012 : Les USA sur la voie de la dépénalisation du cannabis

PDF - 292 ko
Les USA sur la voie de la dépénalisation du cannabis

Liens

* INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) :

* Encyclopédie « on-line » Wikipédia en français

* Encyclopédie « on-line » Wikipédia en anglais (plus complet )

* Erowid : Site anglophone sur les drogues

* Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America article en anglais

* Madeline Meier : madeline.meier@duke.edu

* Journal people n° 94, Benoist Magnat : benoist.magnat@wanadoo.fr

* "Salle de shoot contre badtrip" : un appel du Dr Patrice Hemery

Remerciements

* Dr Patrice Hémery, La Kaz’Oté ! 7, chemin Pavé,Grande Fontaine, 97460 SAINT PAUL Téléphone : 02 62 45 26 55 Fax : 02 62 45 03 77 Mail : kazote.reseau.ote@wanadoo.fr

* Dr David Mété, service d’addictologie, CHU Félix Guyon, St-Denis (david.mete@chu-reunion.fr)

PROCHAINES SEANCES PROGRAMMEES

- Mardi 27 Novembre : Cafeco 181 « La biodiversité » par Dr Bruno BOURGEON

- Mardi 11 Décembre : LBSJS 84 « Bilan 2012"

Connaissez-vous l’émission « modeste et géniale » de Daniel MERMET sur France-Inter (98.8Mhz à St Denis) à 15h05 (heure métropole) soit 18h05 (heure Réunion) ?

Voir sur http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/emissions/labas/ et sur http://www.la-bas.org/

mél : labassijysuis@radiofrance.com répondeur pour vos messages : 01 56 40 37 37

Contacts GSM : Philippe B. : 0692 88 21 48 ou JMT : 0692 02 92 71 jean-marc.tagliaferri@wanadoo.fr

Retrouvez le Repaire et sa documentation sur le site web : http://aid97400.lautre.net

Le Repaire de Là-bas si j’y suis, un collectif de l’Association Initiatives Dionysiennes


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1813026

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Repaire de Là-bas Si J’y Suis  Suivre la vie du site 2012   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License